Know Your Customer


Si vous suivez les actualités, vous n’êtes pas sans savoir que l’affaire du Panama Papers a fait couler beaucoup d’encre en 2016. Si vous réfléchissez sérieusement à la possibilité de créer une société offshore à Hong Kong , cette affaire vous inquiète peut-être : vous ne souhaitez pas vous mettre dans l’illégalité.

Rassurez-vous : notre cabinet, qui accompagne le lancement d’entreprises à Hong Kong depuis 1998, vous en dit plus sur la politique du KYC, aussi connue sous le nom de Know Your Customer.

Qu’est-ce que la politique du KYC : Know Your Customer ?

La politique du KYC (Know Your Customer) est très importante à Hong Kong : cela fait partie de la réglementation. En effet, il s’agit, pour une société comme la nôtre, d’identifier ses clients. Une connaissance approfondie indispensable afin de lutter contre le blanchiment d’argent et la fraude fiscale.

Les banques à Hong Kong prennent aussi très au sérieux la politique du KYC. C’est une des raisons poussant les conseillers bancaires à demander un grand nombre de justificatifs aux créateurs d’entreprise lors de l’ouverture du compte en banque : s’ils ont le moindre doute sur la légalité de votre activité, vous n’aurez pas la possibilité d’ouvrir un compte à Hong Kong.

Vous vous demandez pourquoi Hong Kong est si regardant en ce qui concerne le blanchiment d’argent et la fraude fiscale ? Tout simplement, car il ne s’agit pas d’un paradis fiscal, malgré sa fiscalité très intéressante ! Le territoire est sur la liste blanche de l’OCDE !

Quelles sont les conséquences dans le cadre de la création de votre société à Hong Kong ?

Si vous voulez lancer une entreprise à Hong Kong, c’est parce que la fiscalité y est très avantageuse. Mais la politique du KYC ne vient-elle pas compliquer la donne ? Au contraire !

En effet, si votre activité est parfaitement légale, vous n’avez pas de souci à vous faire ! Respecter la politique du Know Your Customer nous permet d’assurer à nos clients des relations optimales avec leurs différents interlocuteurs : les banques, mais aussi les autorités compétentes du territoire de Hong Kong. Une entreprise bien considérée par les banques et les autorités compétentes a toutes les chances de se développer dans les meilleures conditions.

En pratique, comment cela fonctionne ? Dans notre cabinet, nous avons pour habitude de demander la copie du passeport ainsi qu’un justificatif de domicile de moins de 3 mois pour tout nouveau client (personne physique). Dans le cas d’une personne morale, nous procédons à l’identification du director et de ses bénéficiaires.

En savoir plus sur la politique du KYC et sur le fonctionnement de notre cabinet

Vous avez encore besoin d’être rassuré sur la politique du KYC qui est menée au sein de notre cabinet ? Vous voulez savoir ce que cela va impliquer de votre côté au quotidien ? Si vos relations avec le fisc n’en seront que facilitées ? Quelles que soient vos questions, notre cabinet va vous apporter toutes les réponses dont vous avez besoin pour envisager plus sereinement le lancement de votre société offshore à Hong Kong ! Il serait dommage de se priver d’une fiscalité aussi avantageuse à cause de la politique du Know Your Customer : si votre entreprise est légale et que vous n’avez rien à vous reprocher, il n’y a tout simplement aucune crainte à avoir !

A retenir si vous souhaitez lancer votre société offshore à Hong Kong en vous faisant accompagner par notre cabinet : nous respections les obligations en vigueur de la politique du KYC dans l’intérêt de votre société ! Cependant, nous mettons aussi tout en oeuvre pour assurer la confidentialité des données relatives à votre entreprise.